Home

D’importants revenus tirés des frais terminaux font l’essor de la Poste

Depuis 1969, l'opérateur désigné à l'origine d'un envoi de la poste aux lettres rémunère l'opérateur désigné de destination pour son traitement et sa distribution. Le système de rémunération est connu sous le terme de «frais terminaux». Les frais terminaux représentent des revenus importants pour les pays-membres de l'UPU. Le système évolue d'un Congrès postal universel à l'autre. Au Congrès de Bucarest 2004, les pays-membres ont adopté un système visant à couvrir leurs coûts réels de traitement du courrier. Par ailleurs, un lien a été établi entre la rémunération reçue et la qualité de service fournie . Ce système continue d'évoluer depuis le Congrès de Genève 2008. Puisque les pays ne sont pas tous au même stade de développement, traitent des volumes de courrier très variables et pratiquent des tarifs ou absorbent des coûts différents, l'approche consiste à faire transiter, par étapes, les pays en développement et ceux les mois avancés vers un système cible dont font déjà partie les pays industrialisés. Quant aux services de transit rendus à l'opérateur désigné du pays d'origine, ils ont toujours été rémunérés. Pour la poste aux lettres, la rémunération qui couvre les frais de transport territorial ou maritime s'appelle «frais de transit».
 
French (Fr)