Home

Transferts d’argent: amorcer les prochaines étapes de développement

Mise en place d’un système de compensation et adoption d’une marque collective commune: ces objectifs sont au cœur des priorités pour faire évoluer plus rapidement les transferts d’argent électroniques par la poste. Quelque 60 postes échangent des transferts d'argent électroniques via le réseau international de l'UPU Un projet pilote en Amérique latine, où une dizaine de postes échangent des transferts d’argent électroniques entre elles-mêmes et avec celle d’Espagne, fait actuellement ses preuves. Autre impératif: adopter une marque collective commune à toutes les postes qui proposent ou proposeront des transferts d’argent électroniques à l’international. Mandat Electronique International ou MEI en France et dans plusieurs postes africaines, Correogiros en Espagne et en Amérique latine, ou eMoney Order à l’île Maurice: les différents avatars du service sont trop nombreux. L’UPU veut faire valider cette année un projet de marque collective afin d’aider les postes à renforcer la visibilité et le marketing de leur service . Avec 670 000 bureaux de poste dans le monde, les transferts d’argent par la poste revêtent une importance particulière pour les migrants et les habitants des régions rurales et isolées, où les institutions bancaires sont souvent inexistantes. La Poste française fut la première à créer son Mandat Electronique International en 2001. Une soixantaine de postes aujourd’hui connectées au réseau de l’UPU utilisent l’application International Financial System pour proposer des transferts d’argent électroniques.
 
French (Fr)