Home

Sécurité routière : le risque d'accident plus grand en Afrique qu'ailleurs selon l'OMS

L'Organisation mondiale de la santé demande beaucoup plus d'efforts dans le domaine de la sécurité routière. Selon un rapport publié le 14 mars par l'organisation, plus d'un million 120 000 personnes ont été tuées sur les routes en 2010. Le risque d'accident est beaucoup plus grand en Afrique que dans le reste du monde. Près de 80% des décès dus à la route ont lieu dans les pays à revenu intermédiaire alors qu’ils disposent de la moitié des véhicules dans le monde. En Thaïlande, en Afrique du Sud, en Iran ou encore au Venezuela, c’est une véritable hécatombe. Tout comme dans bon nombre de pays pauvres tels le Tchad ou le Burkina Faso. Les piétons, cyclistes et motards sont particulièrement exposés . Ensemble, ils représentent la moitié des victimes de la route à l’échelle mondiale ; jusqu’à 80% dans les pays en développement, où les infrastructures routières ne s’accompagnent pas souvent de trottoirs, passages réservés aux piétons, encore moins de pistes cyclables. L’OMS insiste : il est possible de faire chuter le nombre d’accidents de la circulation. Les moyens sont connus et ont fait leurs preuves : il faut réduire la vitesse en particulier dans les zones habitées, limiter strictement l’alcool au volant, rendre obligatoire le casque aux conducteurs et passagers de 2-roues, et la ceinture à ceux des voitures, enfin, imposer des sièges adaptés pour les enfants. Seuls 28 pays dans le monde ont des législations qui comportent ces 5 volets. Ailleurs, elles sont donc parcellaires, mais aussi pas suffisamment respectées, par manque de contrôles et de sanctions.
 
French (Fr)