Home

Bienvenue sur le site de la Régie Nationale des Postes

Transferts d’argent: amorcer les prochaines étapes de développement

Mise en place d’un système de compensation et adoption d’une marque collective commune: ces objectifs sont au cœur des priorités pour faire évoluer plus rapidement les transferts d’argent électroniques par la poste. Quelque 60 postes échangent des transferts d'argent électroniques via le réseau international de l'UPU Un projet pilote en Amérique latine, où une dizaine de postes échangent des transferts d’argent électroniques entre elles-mêmes et avec celle d’Espagne, fait actuellement ses preuves. Autre impératif: adopter une marque collective commune à toutes les postes qui proposent ou proposeront des transferts d’argent électroniques à l’international. Mandat Electronique International ou MEI en France et dans plusieurs postes africaines, Correogiros en Espagne et en Amérique latine, ou eMoney Order à l’île Maurice: les différents avatars du service sont trop nombreux. L’UPU veut faire valider cette année un projet de marque collective afin d’aider les postes à renforcer la visibilité et le marketing de leur service

Lire la suite...

 

L’Afrique enregistre le taux de mortalité maternelle le plus élevé au monde

Les pays africains doivent redoubler d’efforts pour améliorer la santé maternelle, infantile et des nouveaux nés dans le but de baisser le taux de la mortalité maternelle qui est perçu comme le plus élevé dans le monde. Lors de l’atelier qui se tient à Kampala en Ouganda sur le plaidoyer des médias en faveur de la campagne pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle en Afrique, CARMMA, une campagne lancée sur le continent africain en 2009 par la conférence des ministres de la sante de l’Union Africaine, les participants ont constaté que 57 % des femmes qui meurent lors de l’accouchement sont originaires de l’Afrique. Dans des pays avancés, le risque qu’une femme enceinte meure à cause des complications est minime 1 sur 4700, alors qu’en Afrique ce risque est élevé 1 sur 39. Au Burundi, selon les résultats de l’enquête effectuée par ISTEEBU en 2010, le taux de mortalité maternelle atteint 500 décès pour 100.000 naissances vivantes

Lire la suite...

 

Burundi : 1,5 milliard USD pour renforcer la résilience aux changements climatiques avant 2025

Le Burundi a besoin de 1,5 milliard USD pour renforcer la résilience aux changements climatiques d'ici jusqu'en 2025, a affirmé M. Salvator Ruzima, consultant burundais indépendant. Les contraintes auxquelles le Burundi fait face en matière de la résilience aux changements climatiques sont notamment les faibles capacités en matière d'adaptation et de gestion des risques climatiques, les faibles capacités d'atténuation et de séquestration des gaz à effet de serre (GES, responsables des changements climatiques) et de promotion d'un développement sobre en carbone

Lire la suite...

 

DEVELOPPEMENT HUMAIN: 1,57 milliard de pauvres dans 104 pays étudiés

«L'essor du Sud» transforme l'équilibre des forces à l'échelle mondiale. C'est en substance ce que l'ont peut retenir du Rapport sur le développement humain 2013 du Programme des Nations Unies sur le développement (PNUD). L'étude relève que 1,57 milliard, soit plus de 30 % de la population des 104 pays étudiés restent encore pauvres, malgré la réduction massive de la pauvreté, l'expansion de la classe moyenne grâce à d'importants gains en termes de développement en Afrique, en Asie et en Amérique latine. L’essor du Sud est en train de modifier radicalement l'aspect du monde du XXIème siècle, grâce aux nations en développement qui mènent la croissance économique, extirpant des centaines de millions de personnes de la pauvreté et propulsant des milliards de personnes supplémentaires dans une nouvelle classe moyenne mondiale. Selon le document , «l’essor du Sud se produit à une vitesse et à un niveau sans précédent». Mieux, relève le Rapport 2013, «jamais dans l’histoire les conditions de vie et les perspectives d’avenir de tant de personnes n’avaient changé si radicalement et si vite.»

Lire la suite...

 

Sécurité routière : le risque d'accident plus grand en Afrique qu'ailleurs selon l'OMS

L'Organisation mondiale de la santé demande beaucoup plus d'efforts dans le domaine de la sécurité routière. Selon un rapport publié le 14 mars par l'organisation, plus d'un million 120 000 personnes ont été tuées sur les routes en 2010. Le risque d'accident est beaucoup plus grand en Afrique que dans le reste du monde. Près de 80% des décès dus à la route ont lieu dans les pays à revenu intermédiaire alors qu’ils disposent de la moitié des véhicules dans le monde. En Thaïlande, en Afrique du Sud, en Iran ou encore au Venezuela, c’est une véritable hécatombe. Tout comme dans bon nombre de pays pauvres tels le Tchad ou le Burkina Faso. Les piétons, cyclistes et motards sont particulièrement exposés

Lire la suite...

 
French (Fr)



Nous avons 53 invités en ligne