Home

Bienvenue sur le site de la Régie Nationale des Postes

Burundi : après les minerais, les pépinières !

There are no translations available.

Au nord-est du Burundi, la région minière de Butihinda commence à reverdir. Après avoir causé déforestation et sécheresse, les orpailleurs sont désormais obligés d'avoir des pépinières dans les espaces qu'ils ont exploités. Mais, la plupart des normes environnementales restent mal connues. Au nord-est du Burundi, sur la route en terre battue menant à Kamaramagambo, on aperçoit une colline dont les deux versants caillouteux sont ponctués de tâches vertes. Ca et là, des arbres comme les eucalyptus commencent à reverdir cet espace dévasté par l'exploitation minière. Selon plusieurs habitants du coin, les précipitations qui s'étaient raréfiées semblent redevenir plus régulières. "Actuellement, toutes les associations qui exploitent les mines et les particuliers s'organisent pour protéger l'environnement en aménageant des pépinières. A chaque saison, il y a des plants mis en terre", affirme un responsable d’une association d'orpailleurs qui a requis l’anonymat. Autre avancée : les puits ont été bouchés, ce qui a réduit les accidents de personnes ou de bétails. Associations, particuliers, sociétés minières… Tous sont désormais obligés d’avoir des pépinières et de replanter dans les lieux qu'ils ont exploités

Read more...

 

Burundi: l'équilibre en matière d'électricité ne pourra s'établir qu'à l'horizon 2017

There are no translations available.

Le ministère burundais de l' Energie et des Mines vient d’annoncer que le déficit en énergie électrique au Burundi continuera d'augmenter au cours des prochaines années et que l'équilibre ne pourra s'établir qu'à l' horizon 2017. "Le déficit atteint aujourd'hui 25 MW et l'équilibre ne pourra être établi qu'à l'horizon 2017, avec la mise en service de nouveaux aménagements hydroélectriques de Mpanda (10,4 MW), Kabu 16 (20 MW), Kagu 006 (7,8 MW), Mule 034 (17 MW), Jiji 003 (32 MW) et RUZB 007 (17 MW)", a indiqué le ministre de l'Energie et des Mines, Côme Manirakiza, au cours d'une réunion avec les hauts cadres de son ministère

Read more...

 

BRICS: une banque de développement pour "compléter" l’action de la Banque mondiale

There are no translations available.

Les pays des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) ont convenu de créer une banque de développement pour financer des projets d'infrastructures dans les cinq économies émergentes. D’après le ministre chinois des Finances, Lou Jiwei, la création d'une banque de développement se justifie par le besoin urgent de financements pour soutenir leurs constructions d'infrastructures. Lors de la réunion, les ministres n'ont pas discuté des investissements initiaux de chaque pays pour la banque, a-t-il avoué. «Ce que nous avons pour l'instant, c'est simplement une idée générale»

Read more...

 

Burundi-Fonction Publique : Une solution informatique pour traquer les fonctionnaires et agents fantômes

There are no translations available.

Les fonctionnaires et agents fictifs de l’Etat et les percepteurs indus de plusieurs salaires à la fois vont être plus énergiquement combattus, à compter de début avril, par un savant logiciel dit "Open PRH" d’introduction récente au ministère du Travail, de la Fonction publique et de la Sécurité sociale, avec l’appui financier de la Banque mondiale. Le système vient à point nommé, à en croire la ministre burundaise du Travail, de la Fonction publique et de la Sécurité sociale, Mme Annonciata Sendazirasa, qui a fait référence à une enquête de 2009 ayant révélé des pertes de l’ordre d’un million de dollars américains pour le Trésor public au plus fort de ce phénomène de "fonctionnaires et agents fantômes de l’Etat"

Read more...

 

Burundi : Le taux de couverture de l'eau potable dépasse 60%

There are no translations available.

La mise en œuvre de la stratégie nationale de l'eau a permis au Burundi d' atteindre un taux de couverture nationale de l'eau potable de plus de 60%, a indiqué le conseiller à la direction générale des infrastructures hydrauliques et assainissement de base, M. Ferdinand Wakana, au cours d'une séance de la Revue annuelle conjointe du secteur eau et assainissement édition 2012. En effet, ce taux est passé de 50% en 2007 à 63% en 2011 au niveau national, mais en milieu urbain, il a atteint 79%, alors qu’il était de 75% en 2010, grâce à la mise en place de cette stratégie instaurée en 2010, a-t-il précisé. Malgré l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable et les réformes institutionnelles, force est de constater encore des défis auxquels le pays doit faire face pour atteindre un taux de 97% fixé d'ici 2020

Read more...

 
English (United Kingdom)



We have 97 guests online