Home

Bienvenue sur le site de la Régie Nationale des Postes

Le Kenya et le Burundi promettent de renforcer les relations bilatérales

There are no translations available.

Les gouvernements du Kenya et du Burundi décident de renforcer les relations bilatérales existantes entre les deux pays amis. Le président kényan Uhuru Kenyatta et son homologue burundais Pierre Nkurunziza, en visite à Nairobi, ont également discuté d'une série de sujets d'intérêts communs au Kenya et au Burundi. "Le président Kenyatta et le président Nkurunziza ont réaffirmé leur engagement à renforcer la coopération existante entre les deux pays", précise un communiqué publié à Nairobi après la rencontre des deux leaders. Les deux dirigeants ont observé que le Kenya et le Burundi ont signé un accord général sur la coopération qui a établi la Commission permanente conjointe Kenya/Burundi pour la coopération (JPCC) le 14 mai 2008. Via la Commission conjointe, plusieurs accords ont été signés et ont facilité la coopération dans les secteurs clés tels que la santé, la défense, les investissements, l'éducation, les sciences et technologies et l'agriculture

Read more...

 

Penser l’avenir avec la Poste Finance

There are no translations available.

La prestation des services financiers postaux contribue largement au développement économique et social du Burundi et partant, améliore le niveau de vie des citoyens. Le réseau postal, par sa couverture nationale, soit des bureaux postaux dans près de 120 communes sur les 129 que compte le pays, ainsi que la combinaison de ses dimensions électroniques, financières et physiques, garantit aux Burundais un accès à des services de paiement électroniques efficaces, fiables, sécurisés et à un prix abordable

Last Updated (Wednesday, 10 April 2013 14:12)

Read more...

 

Le COMESA lance le Conseil d’innovation pour accélérer le progrès technologique

There are no translations available.

Le bloc commercial le plus important de l'Afrique, le Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA), va lancer un comité de personnalités éminentes qui va conseiller l'organisme régional sur la science et la technologie. Le Conseil de l'innovation du COMESA sera lancé ce 8 avril 2013, à Kampala, la capitale ougandaise, par le président du pays Yoweri Museveni, qui est l'actuel président de l'organisme régional. Le conseil sera composé de huit personnalités éminentes venant des États membres. La création du Conseil de l'innovation représente un jalon dans l'histoire institutionnelle de l'Afrique, car elle est la première grande reconnaissance politique du rôle essentiel que l'innovation technologique peut jouer dans l'amélioration de la compétitivité globale de l'Afrique

Read more...

 

Faux médicaments : Un fléau qui empoisonne l’Afrique

There are no translations available.

Plus de 50% des faux médicaments vendus dans le monde sont écoulés en Afrique, d’après la Fondation Chirac. Selon Marc Gentilini, délégué général de la Fondation Chirac, cette vente libre des faux médicaments en Afrique est « un véritable problème » de société qu’il faut combattre avec la dernière énergie. Les gouvernements africains paradoxalement sont laxistes sur cette question et les pharmacies dites "par terre" se multiplient partout dans les grandes villes notamment, malgré les conséquences désastreuses que subissent les populations

Read more...

 

Burundi : après les minerais, les pépinières !

There are no translations available.

Au nord-est du Burundi, la région minière de Butihinda commence à reverdir. Après avoir causé déforestation et sécheresse, les orpailleurs sont désormais obligés d'avoir des pépinières dans les espaces qu'ils ont exploités. Mais, la plupart des normes environnementales restent mal connues. Au nord-est du Burundi, sur la route en terre battue menant à Kamaramagambo, on aperçoit une colline dont les deux versants caillouteux sont ponctués de tâches vertes. Ca et là, des arbres comme les eucalyptus commencent à reverdir cet espace dévasté par l'exploitation minière. Selon plusieurs habitants du coin, les précipitations qui s'étaient raréfiées semblent redevenir plus régulières. "Actuellement, toutes les associations qui exploitent les mines et les particuliers s'organisent pour protéger l'environnement en aménageant des pépinières. A chaque saison, il y a des plants mis en terre", affirme un responsable d’une association d'orpailleurs qui a requis l’anonymat. Autre avancée : les puits ont été bouchés, ce qui a réduit les accidents de personnes ou de bétails. Associations, particuliers, sociétés minières… Tous sont désormais obligés d’avoir des pépinières et de replanter dans les lieux qu'ils ont exploités

Read more...

 
English (United Kingdom)



We have 63 guests online